Qu’est-ce que le BDSM et ses pratiques ?

CDUF sites coquins

Le BDSM est une forme de pratique sexuelle qui se focalise sur les douleurs, l’humiliation et la domination  afin de mener chacun des partenaires au plaisir. B pour bondage, D pour discipline et domination, S pour soumission et sadomasochisme. Il est aujourd’hui très vulgarisé et de nombreux couples ou groupes de personnes n’hésitent pas à s’y adonner afin de pimenter leurs ébats sexuels. Mais qu’en est-il vraiment de cette pratique ? Le point dans ce dossier.

Les principaux intervenants

Ces pratiques sexuelles, considérées comme étant violentes, font intervenir deux personnes distinctes : le sadique et le masochiste. Le premier obtient son plaisir et sa jouissance dans l’action de punir ou de faire du mal ou même d’humilier son partenaire. Le masochiste est tout simplement à l’opposé de ce dernier, il aime qu’on le fasse souffrir en usant de différents gadgets sexuels : menottes, fouets, cravaches, godemichés, etc. Le soumis et le dominant sont deux personnes complètement consentantes durant cet acte. D’ailleurs, il existe différents codes dans le sadomasochisme qui permet à tout moment de stopper la séance si elle s’avère insupportable pour l’un ou l’autre des participants.

Le sadomasochisme soft

Certaines personnes veulent expérimenter le sadomasochisme tout simplement pour apporter un peu de sel à leur vie conjugal. C’est cette technique que l’on désigne par du sadomasochisme soft. Bien qu’utilisant les mêmes accessoires que le BDSM, la pratique est moins portée sur la douleur mais vise plutôt à expérimenter une toute nouvelle source d’excitation.  C’est la découverte d’un autre univers sexuel qui permet d’atteindre la jouissance et pas forcément par la douleur ou la punition en elle-même. Si les sadomasochistes utilisent la douleur comme étant un élément important qui leur donne l’accès à l’excitation sexuelle et à l’orgasme, ceux qui s’essayent au sadomasochisme soft cherchent tout simplement à grimper au rideau en utilisant une autre source d’excitation que les préliminaires auxquels ils ont l’habitude de s’adonner. Ceux qui sont tentés par cette expérience trouveront sur ce site diverses plateformes coquines dédiées à cette pratique hors du commun, avec toutes les astuces possibles.

Les jeux de rôle

Dans une séance de sadomasochisme, les deux participants donnent vie à leurs plus grands fantasmes grâce à diverses mises en scène. Le dominant devient alors un véritable maître pour le soumis et lui fait satisfaire ses moindres désirs sous peine de punition. Dans certains jeux de rôles, le soumis peut jouer le rôle d’une personne qui se laisse humilier par son dominant en arborant une tenue de soubrette et se laisse battre à l’aide d’accessoires fétichistes tels que les cravaches ou encore les fouets. Il peut ainsi avoir les yeux bandés et être attaché et subir divers sévices de la part du dominant, mais dans le seul but de donner du plaisir tant à l’un qu’à l’autre. Durant ces séances coquines,  les amants sont libres d’interpréter tous les personnages qu’ils veulent et d’utiliser tous les accessoires à leur disposition, du moment que ça leur donne accès au plaisir. Dans le sadomasochisme soft, cependant, la douleur est non seulement modérée mais elle est également contrôlée.

Le contrat de domination et de soumission

Bien sûr, ces contrats qui déterminent les conditions dans lesquelles se dérouleront les séances de BDSM entre deux adultes consentants n’ont rien de formel. D’ailleurs, les deux personnes peuvent convenir des termes tacitement. Mais pour mettre encore plus de piment dans leurs ébats, certains n’hésitent pas à signer des contrats pour formaliser la relation. Le dominant ou le maître peut ainsi librement punir et châtier son soumis ou son esclave si jamais ce dernier dérogeait à l’un des points stipulés dans le contrat.

Faire des rencontres sadomasochistes

Pour ceux ou celles qui aimeraient mettre un peu de piquant dans leur vie sexuelle en s’adonnant aux pratiques de sadomasochisme, il leur est possible de s’inscrire sur des sites de rencontre qui mettent en relation de nombreux adeptes de cette pratique. Il est aussi aujourd’hui possible de se rendre dans des soirées organisées, dont le thème est le BDSM. Cette expérience pouvant se révéler très intense pour les non initiés, il leur est conseillé de bien s’informer sur cette pratique ou encore d’assister à des séances dans des clubs libertins avant de tenter eux-mêmes l’aventure. Il est important de stipuler les termes du contrat de domination et de soumission, surtout avec de nouveaux partenaires, afin de bien définir les limites de chacun. Les jeux de rôles ou les accessoires qui ne seront pas supportés par le soumis devront obligatoirement être mentionnés dans le contrat.